Oppression H.

« La mémoire se souvient d’une souffrance longtemps dissimulée, d’une souffrance oppressive. L’hypersensibilité a souhaité s’exprimer comme témoin ; elle parle, sur le ton de la confidence, de larmes, de sanglots contenus, de vibrations, d’un regard furtif. Le dessin est audace ; le sujet dévoilé est osé comme peut l’être une première confidence. »

Paul Kneippe (voir le texte complet)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑